http://www.route42sorbiers.fr

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

CONSEILS

Envoyer

COMMENT BIEN PRATIQUER LA MARCHE NORDIQUE

 

 

Le bon mouvement dès le début

 

Tout d'abord, bien penser à faire quelques séances d'échauffement avant de commencer.

 

Allez, on y va... 

Vous avez dû vous rendre compte, que le mouvement (qui devrait être naturel, puisqu'il s'agit de marcher) devient quelque peu compliqué lorsque l'on prend ses bâtons en main... je me souviens... je lançais au début le bras droit et la jambe droite en avant... on aurait dit un robot ... enfin... Évidement, c'est jambe droite, bras gauche...(suis-je bête) 

Planter son bâton :

Lorsque l'on plante le bâton devant soi (mais pas trop, plutôt au niveau de la hanche), le bras est très légèrement plié, (C’est le mouvement du bras lorsqu’on veut dire bonjour à un quelqu’un).

En avançant, on pousse sur le bâton en se servant des poignées (et non de du gantelet qui n'est pas fait pour cela !).

Quand le corps commence à dépasser le bâton, on lâche la poignée pour laisser le muscle se relaxer, on continue d'avancer en laissant bien le bras remonter derrière jusqu'à ce qu'il arrive en bout de course (le bâton se "déplante"). C’est à ce moment que l'autre bâton vient se planter devant. 
Quand vous plantez le bâton devant vous, il faut bien prendre la poignée en main. Le bâton ne doit pas être posé mais bien planté (sauf sur l'asphalte bien sur !). Puisque vous avancez, il y a un moment ou votre corps dépasse le bâton. A ce moment, le réflexe serait de déplanter le bâton, car le poignet commence à se tordre puisque vous tenez toujours la poignée bien en main.
ET BIEN NON !

 Il ne faut pas déplanter le bâton à ce moment là, mais tout simplement lâcher le bâton en ouvrant la main. Le bâton reste planté, le corps dépasse le bâton jusqu'à ce qu`à ce que le bras soit bien en arrière, en bout de course et le bâton pratiquement en prolongement du bras derrière votre dos.

En résumé : Si vous constatez que vous ne lâchez pas vos bâtons, cela signifie que vous les déplantez trop tôt. Les bâtons doivent rester plantés pendant tout le mouvement et ne sont déplantés que lorsque le bras arrière arrive en bout de course et que le bâton est pratiquement en prolongement du bras.


Quand vous serez habitués à ce mouvement, vous vous concentrerez alors sur la longueur de vos pas. Allonger le pas.

 Dans un premier temps il est inutile de vouloir aller vite. Il vaut mieux aller "bien".

 

En résumé : penser à bien terminer son mouvement de bras arrière et peu à peu allonger le pas.

 

Vous verrez le soir, les épaules, les bras……………………………..

 

HORLOGE ROUTE42

14/10/2019
HORLOGE
Heure :
Vous êtes ici :