http://www.route42sorbiers.fr

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte

BIEN PASSER L' HIVER

Envoyer Imprimer PDF

L’hiver s’installe et cette époque de l’année est  souvent compliquée à aborder. Il est tentant de mettre la course entre parenthèse et même parfois de la stopper purement et simplement.
Voyons comment se préparer à bien passer l’hiver pour ne pas perdre tous vos acquis.

bare bleue

 

Le danger guette

En cette fin d’année, l’hiver débarque et avec lui son cortège d’inconvénients : les jours diminuent, le soleil se fait plus rare, la lumière est moins importante, les températures rafraîchissent … Tout cela a un impact non négligeable sur notre moral et sur notre forme. Et de ce fait sur notre motivation à affronter les éléments. La tentation de laisser tomber, ou tout au moins de faire une pause est alors grande. Les excuses ne manquent pas.Ne vous laissez pas submerger par cette morosité ambiante. L’hiver est justement le moment de construire de (solides) bases sur lesquelles vous allez vous appuyer pour être en forme après les fêtes ou au printemps quand les marmottes se plaindront de leurs bourrelets disgracieux et que ceux qui ont hiberné évoqueront douloureusement leurs galères à se remettre en route et à retrouver leur nouveau.

bare bleue

 

Pensez positif !

Ce n’est pas le moment de broyer du noir à l’image des jours qui raccourcissent à vue d’œil. On peut changer notre attitude mentale et contempler la vie à travers un filtre rose plutôt qu’à travers des lunettes noires.
Par exemple, grâce à cette victoire sur vous même de ne pas céder à la tentation du cocooning, vous allez renforcer votre estime de vous même.  Cela induit généralement de vivre en bonne intelligence avec soi-même et de profiter pleinement de la vie, de faire confiance à ses jugements.
Avoir foi en ses compétences, savoir se fixer des objectifs et tout mettre en œuvre pour les atteindre, c’est un chemin qui mène droit à l’optimisme et à une attitude positive.
Rayez la plainte de votre vocabulaire. Elle incite à se comporter en victime et induit un état de passivité et d'inaction face aux problèmes. Vous avez de la chance de pouvoir courir. Estimez-vous privilégié.
Intéressez-vous aux autres, à leur vie lorsque vous allez courir en groupe. Ouvrez-vous. Habituez-vous à vous écouter penser positivement ou parler avec plus de bienveillance.
N’hésitez pas non plus à regarder en arrière pour mesurer tous le chemin parcouru et les progrès accomplis. Ils vous donneront du courage et de la force pour persévérer malgré les conditions peu propice des derniers mois de l’année.

bare bleue


Sortez couverts

Il convient d’apporter une attention toute particulière à vos équipements. Il existe maintenant, tout une gamme de vêtements qui permettent de s’entraîner par tous les temps. Commencez par fuir tous ceux à base de coton. Ils absorbent certes la sueur et l’humidité mais les gardent surtout. Vous aurez donc vite froid après quelques dizaines de minutes d’effort. La plupart des marques de Running proposent des tee-shirts et maillots manches longues qui permettent d’évacuer la chaleur et l’humidité et ainsi de garder le corps au sec. Des vestes coupe-vent qui empêchent la pluie et le vent de pénétrer tout en vous laissant respirer et éviter l’effet cocotte-minute. Et même les chaussures !
Lorsqu’il fait très froid, il faut protéger en priorité les extrémités. En effet, pour réduire les pertes de chaleur de l’organisme, la circulation sanguine périphérique (mains, pieds,
nez, etc.) se réduit. Ce qui explique que ces zones soient les plus sensibles au froid. Cependant vous constaterez, si vous courez en groupe, que les différences d’un individu à l’autre sont importantes et parfois même surprenantes. Quand l’une ne supportera pas un bonnet l’autre courra avec deux paires de gants. Il faut donc que vous vous laissiez guider par vos sensations personnelles en vous forgeant votre propre expérience. L’essentiel étant que vous vous sentiez bien pour aller courir.

bare bleue

 

Les tenues adéquates

Vent : coupe vent léger + tee-shirt respirant + collant léger ou cuissard
Pluie : vêtement anti-pluie (déperlant) + tee-shirt manches longues respirant + collant + casquette pour éviter le coup de froid du à l’humidité des cheveux, avec une longue visière pour protéger les coureurs porteurs de lunettes de vue.
Neige : coupe vent léger + tee-shirt respirant + bonnet ou casquette pour se protéger de l’humidité + collant thermique (qui garde la chaleur).
Froid : Polaire manches longues + tee-shirt respirant manches longues ou courtes + bandeau (protège front et oreilles sans que l’on ait trop chaud) + collant thermique.

 

bare bleue

 

A plusieurs, c'est mieux !

Le plus dur est souvent d’y aller et de sortir. Si vous courez en groupe, vous verrez que cet écueil est vite balayé. Le simple fait de savoir que l’on va retrouver quelqu’un, réduit les pensées négatives qui vous font vous obnubiler sur le mauvais temps ou le manque d’envie. Bien entendu, c’est beaucoup mieux si vous êtes certain d’y retrouver des amis. Ce sera alors l’occasion de joindre l’utile à l’agréable. Dans le cas d’une séance de fractionné, l’échauffement sera le moment privilégié pour vous raconter vos petites histoires. Et la séance va servir à vous motiver pour réaliser les meilleurs temps possibles. On a sa fierté tout de même ! Si c’est un simple footing, vous aurez alors du temps pour tout vous raconter. Et c’est un excellent moyen de vérifier, si vous êtes capable de parler, que vous êtes bien dans une allure de confort respiratoire, comme doivent l’être ces types d’entraînement.

bare bleue

Courez aux bonnes heures

Si vous pouvez vous entraîner sur la période de midi, c’est sans conteste le moment le plus favorable en hiver. Vous profiterez de la luminosité maximale et éviterez ainsi les levers matinaux ou les soirées raccourcies par l’entraînement casées après le travail.
Courir quand le soleil est au zénith c’est bénéficier de la luminosité qui fait souvent défaut et dont le manque peut provoquer des états dépressifs.
C’est aussi le moment de la journée où les températures sont les plus élevées.


bare bleue

Fixez vous des objectifs

Fixez des objectifs à court terme. Il y a forcément pas très loin de chez vous une (ou des ) corrida(s) qui présente à la fois des arguments sportifs et festifs. En décembre, elles sont de plus en plus nombreuses. Le simple fait de savoir que vous allez y participer sera  une source de motivation importante. Cela doit vous aider à maintenir un entraînement régulier mais aussi et surtout à vous en servir comme base de votre préparation générale.

En effet, les qualités requises sont celles dont vous avez besoin pour jeter les fondations de votre entraînement printanier et estival.

bare bleue

Et pourquoi pas un cross ?

L’hiver c’est aussi la saison des cross. Et même si vous ne faites pas partie des accrocs des sous bois, spécialistes du tout terrain, amoureux des buttes et autres bourbiers en tous genres, vous avez votre place dans ces pelotons bigarrés où chacun vient chercher ce qui le motive en cette période hivernale. Pour vous ce sera d’utiliser ces compétitions comme un levier de la motivation. Les cross ce sont aussi des moments où on apprend l’humilité dans des conditions de courses parfois difficiles. On a coutume de dire que c’est la base de l’athlétisme. C’est aussi un formidable moyen de rester en forme et en contact avec une nature que l’on a tendance à oublier ou même fuir en ces périodes de l’année.

HORLOGE ROUTE42

22/08/2019
HORLOGE
Heure :
Vous êtes ici :